Ubud et ses environs

par | 24, Sep, 2017 | Indonésie

Cette ville, qui se situe dans la partie sud est de Bali, est considérée comme le foyer de l’art balinais et le conservatoire des traditions de l’île. De notre point de vue, la ville est très touristique avec de nombreux commerces chics et des bars branchés. En tous cas, c’est agréable pour se balader.

Le temple des singes

C’est une forêt en plein centre-ville où vivent en liberté environ 650 macaques de tous âges. Elle abrite également 3 anciens temples sacrés, dont un qui évoque les aventures d’Indiana Jones. C’est dommage, on ne peut pas y entrer pour rejouer quelques scènes…
Les singes ont retenu toute notre attention. Nous avions pris nos précautions comme préconisait les guides, à savoir pas de sac, pas de nourriture etc. Nous avons passé un long moment avec eux. Ils sont venus s’agripper, ouvrir les sacs d’appareil photo, faire des selfies. Il y en a même un qui a pris Orphée en affection et a commencé à l’épouiller.
Après ce merveilleux moment plein de douceur et de rires, nous étions ultra contents et rassurés sur le pacifisme de nos hôtes, et avons légèrement baissé notre vigilance : ce qui a valu à Stéphane une morsure au bras.

Les autres jours, nous avons sillonné les alentours d’Ubud. On vous les raconte dans l’ordre de visite.

Les rizières en plateaux de Tegalalang

On découvre un décor très vert, avec des rizières à étages, toutes bien « alignées ». On se croirait dans un décor de carte postale. On a arpenté la colline un peu escarpée pour être au plus proche des plantations. On a été surpris d’apprendre qu’un plant de riz produit environ 150 grains. Le plus étonnant est que la récolte des plants ne peut faire qu’à la main.

Le temple Tirta empul ou temple de la « purification »

Les croyants y viennent pour se faire purifier le corps et l’âme. Ils descendent dans un des bassins portant les tenues traditionnelles et s’y baignent de la tête aux pieds. Les eaux passent pour avoir des pouvoirs de guérison et de survie.

Le kopi luwak

Kopi veut dire café en indonésien et luwak veut dire civette, c’est un petit mammifère très mignon.
Vous nous direz quel est le rapport ? La civette consomme les fruits du caféier digérant leur pulpe mais pas leur noyau, qui se retrouvent dans ses excréments. Une fois, la mixture récupérée, lavée bien sûr et torréfiée, le café est « bon » à consommer. Le comble est que c’est le café le plus cher du monde : 300 dollars le kilo pour du café de civette d’élevage et 6500 dollars pour la civette sauvage.
On l’a testé pour 5 euros, surtout Stéphane. La tasse était remplie à 50% de marc de café, autant dire hyper corsé. Cela n’a pas permis d’apprécier la subtilité des arômes ! Bon, comme le durian, on n’en ramènera pas non plus…

La danse du barong et du lelong

Nous avons pu assister à un des spectacles les plus renommés de danse traditionnelle balinaise. Cette troupe ne se produit que les mercredis. On a donc eu de la chance sur le calendrier et en plus nous étions au premier rang.
On a beaucoup apprécié les costumes, la musique, la mise en scène, l’esthétisme et la grâce des mouvements. Il y avait une histoire de dualité entre le bien et le mal, thème universel, que nous avons pu comprendre facilement. Ce spectacle a fait l’unanimité dans la famille !

On a déjà raconté la suite de notre parcours ; ce sera donc notre dernier article sur l’Indonésie.

 

6 Commentaires

  1. Celine

    Magnifique !!! Merci pour ces partages .. j’espère que la suite de votre voyage sera plus calme ..

    Réponse
    • Nathalie

      Oui, on l’espère aussi! Merci Bises

      Réponse
  2. Michele A

    Super compte rendu comme d’habitude ! Merci
    Maintenant en route pour la Birmanie
    Gros bisous

    Réponse
    • Nathalie

      Avant la Birmanie, on va passer une dizaine de jours à Bangkok.
      Nous y sommes depuis hier soir.
      Bisous

      Réponse
  3. Steph

    Waouhhhh et encore waouhhhh… Entre vos aventures, vos supers articles et vos photos pleines de sourires, de couleurs et de fabuleux paysages, je prends conscience que vous êtes bien loin… Bien trop loin… que vous profitez pleinement de tout ça… Pendant que nous on bosse sous la grisouillllllllle ;)))
    Je vous embrasse tous les 4… Avec quelques petits bisous de plus pour toi copine et n’oublie pas le défi selfie que tu as, on ne va pas se contenter d’une seule photo !!!!

    Réponse
    • Nathalie

      Oui c’est sûr que notre quotidien actuel est bien différent de celui d’avant… On pense souvent à vous tous et ça fait plaisir de lire aussi des nouvelles.
      Pour le défi selfie, copine, il n’y en aura pas de Bali… Notre départ précipité ne me l’a pas permis mais promis, je poursuis l’aventure:-)
      De gros bisous et à bientôt

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

Clamart

Articles précédents

Notre bilan du Costa Rica

Notre bilan du Costa Rica

Nous avons aimé La nature. Les animaux sauvages ( Singes, paresseux, oiseaux ... ) La Pura vida. Nous avons moins aimé La pluie. les temps de trajet en voiture ( 2 jours pour 400 km ). Les énormes cafards. Dernier pays de notre périple. Ce qui nous a étonné Le coût de...

lire plus
La côte caraïbe

La côte caraïbe

  Pour cette dernière semaine dans ce pays et de notre voyage, nous décidons de rejoindre la côte caraïbe et nous poser au même endroit en mode « vacances à la cool ». Nous choisissons cette partie du pays pour plusieurs raisons, la mer est moins agitée de ce...

lire plus
La côte centrale pacifique

La côte centrale pacifique

  Changement de zone et de décor, nous nous retrouvons en bord de mer pour aller explorer plusieurs parcs. Nous commençons par le parc national de Carara. C’est le parc où nous avons la plus grande probabilité d’observer de nombreux aras rouges. Pendant notre...

lire plus
Share This