Le volcan Agung

par | 23, Sep, 2017 | Indonésie

Normalement, nous devions faire un article sur Ubud et ses environs ; mais l’actualité Balinaise en a décidé autrement.

Nous quittons Ubud pour rejoindre Tirtaganga, où nous avons réservé une guesthouse au milieu des rizières, le cadre est enchanteur.
Le soir de notre arrivée, nous recevons un mail du ministère des affaires étrangères nous indiquant que le volcan Agung, situé à l’est de l’île, cap vers lequel nous allons également, est en alerte niveau 3 sur une échelle de 4. D’après les consignes de sécurité, nous devons nous trouver à plus de 6 km. Après vérification par Stéphane sur google maps, nous sommes à 11 km. C’est proche, mais au delà de la zone de sécurité. Ne restant que deux nuits , il ne nous semble pas nécessaire de quitter les lieux tout de suite.
Ce soir- là, fatigués , nous allons tous nous coucher vers 20h30.
A 23h00, nous entendons un homme qui nous appelle .Nous nous levons. L’homme nous indique que l’alerte volcanique est passé au niveau 4, seuil maximum, une éruption est imminente. La zone de sécurité est élargie à 12 km autour du volcan. Il nous indique qu’il faut évacuer les lieux immédiatement et nous demande de prendre le strict minimum.
Il va nous mettre en lieu sûr en haut d’une colline et demain nous devrons partir pour Denpasar, à 50 km de là où nous nous trouvons, zone sécurisée garantie et ville où se trouve l’aéroport.
En moins de 15 minutes, nous voilà en haut d’un escalier en plein milieu de la forêt avec nos papiers et rien d’autre…Après quelques minutes, l’homme nous dit qu’il faut attendre ici cette nuit. On lui demande pourquoi attendre, pourquoi ne pas partir maintenant ? Connait-il un chauffeur qui peut nous emmener à Denpasar cette nuit ? Nous sommes prêts à payer un bon prix. La discussion s’enclenche mais c’est poussif. Il part et on reste sur nos marches à attendre…
Après une demi- heure, il revient et nous indique qu’on ne peut pas partir cette nuit, qu’il y a trop d’embouteillages liés aux gens qui évacuent. Il nous dit qu’il faut patienter encore 4 heures…Stéphane insiste pour partir le plus rapidement possible et réaffirme que nous paierons un bon prix. Coûte que coûte nous devons partir !
L’homme repart de nouveau et nous voilà encore à attendre, sans savoir ce qu’il va se passer.
Après encore une demi-heure d’attente, alors, que nous venions de rejoindre une famille balinaise, dans une cabane en haut des bois, l’homme revient et nous annonce que son fils va nous accompagner. Son fils veut également mettre à l’abri sa femme et ses deux enfants, dont un bébé de 20 jours.
Nous retournons à la guesthouse et faisons nos bagages à la vitesse de l’éclair. Puis, nous passons récupérer sa femme et ses enfants. On ne comprend pas si la femme est vraiment d’accord pour partir car nous attendons un bon quart d’heure avant de la voir apparaitre. Nous nous entassons donc à 7 dans la voiture et amorçons le départ. Rapidement, nous sommes pris dans un flot de voitures qui n’avancent plus. En une heure, nous faisons 500m. Il fait très chaud, et une des fenêtres ne fonctionne pas… L’attente nous parait interminable… Puis, d’un coup, la situation se débloque et nous sentons l’air sur nos visages. Il nous aura fallu plus de 4h pour arriver à notre destination.
Nous demandons au chauffeur de nous déposer à Sanur, ville dans laquelle nous avions séjourné à notre arrivée sur l’île de Bali. Cela nous apparait rassurant d’avoir quelques repères dans cette situation plutôt destabilisante. Nous nous faisons déposer à 5h au Mac Donald de Sanur, le même dans lequel Orphée avait dégusté son repas de consolation après ses piqûres d’oursin. Nous cherchons un hôtel et attendons 7h pour nous y rendre.

La nuit fut longue et éprouvante, mais nous sommes sains et saufs.

Il nous restait encore 15 jours à passer sur cette île, mais nous préférons ne pas nous y attarder. Nous quitterons donc Bali pour Bangkok, le 26 septembre, au lieu du 5 octobre.

On espère que le prochain article sera bien celui promis sur Ubud… A suivre !

 

15 Commentaires

  1. D

    Merci pour ces nouvelles, on a pensé à vous en voyant les infos.
    Prenez soin de vous bises

    Réponse
    • Nathalie

      C’est gentil ! Merci Bises

      Réponse
  2. Carole G

    Vous avez un condenser d’aventures en quelques jours ! Récupérez bien de vos émotions !
    Et bravo à Orphée pour son courage … et quelle récompense :=)
    Grosses bises à vous !
    Carole G

    Réponse
    • Nathalie

      Oui c’était émotionnellement intense…Bises à vous aussi

      Réponse
    • Orphée

      merci beaucoup

      Réponse
  3. Rufenacht

    J espère que la suite sera riche en émotions positives et apaisantes car vous avez du avoir bien peur.
    Heureuse de savoir que vous allez tous bien. Grosse bises à vous 4

    Réponse
    • Nathalie

      Oui, nous sommes à la mer où nous passons de bons moments. Bisous

      Réponse
  4. Aquilina lea

    Quelle aventure !
    Je vous souhaite une suite plus cool et moins stressante
    On vous embrasse

    Réponse
    • Nathalie

      On a retrouvé de la sérénité et on profite de la plage.

      Réponse
  5. Carole

    ❤❤❤❤

    Réponse
  6. Pascal & Co

    Quelle aventure

    Comment les enfants ont pris cette information qui semble vraimrnt peu rassurante. Ensuite vous avez bien géré la situation.

    Bonne journée à tous pour votre arrivée à bangkok

    Réponse
    • Nathalie

      On n’a pas paniqué…On a pris les nouvelles comme elles venaient. On en a parlé tous ensemble. Les enfants ont pu s’exprimer. Cela a été profitable pour tout le monde.. Mais la situation était tellement surréaliste que justement, ce moment était à part et hors du temps…

      Réponse
  7. Louna

    Vous avez du avoir très peur. Quelle aventure !vous avez eu chaud .m
    Merci de nous avoir donner de vos nouvelles. Gros bisous
    Louna

    Réponse
    • Nathalie

      Gros bisous aussi!

      Réponse
    • Orphée

      Sur le moment on a eu peur mais maintenant ça va 😉

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

Clamart

Articles précédents

Notre bilan du Costa Rica

Notre bilan du Costa Rica

Nous avons aimé La nature. Les animaux sauvages ( Singes, paresseux, oiseaux ... ) La Pura vida. Nous avons moins aimé La pluie. les temps de trajet en voiture ( 2 jours pour 400 km ). Les énormes cafards. Dernier pays de notre périple. Ce qui nous a étonné Le coût de...

lire plus
La côte caraïbe

La côte caraïbe

  Pour cette dernière semaine dans ce pays et de notre voyage, nous décidons de rejoindre la côte caraïbe et nous poser au même endroit en mode « vacances à la cool ». Nous choisissons cette partie du pays pour plusieurs raisons, la mer est moins agitée de ce...

lire plus
La côte centrale pacifique

La côte centrale pacifique

  Changement de zone et de décor, nous nous retrouvons en bord de mer pour aller explorer plusieurs parcs. Nous commençons par le parc national de Carara. C’est le parc où nous avons la plus grande probabilité d’observer de nombreux aras rouges. Pendant notre...

lire plus
Share This