La côte centrale pacifique

par | Juin 29, 2018 | Costa Rica | 2 commentaires

Changement de zone et de décor, nous nous retrouvons en bord de mer pour aller explorer plusieurs parcs.

Nous commençons par le parc national de Carara. C’est le parc où nous avons la plus grande probabilité d’observer de nombreux aras rouges. Pendant notre balade de 3 heures, nous verrons des grenouilles noires et vertes fluo, des oiseaux, des mammifères que nous appellerons « grosses fesses »  mais aucun ara : nous sommes un peu déçus.
La déception fut courte car dans un arbre, juste à côté de notre hôtel, nous observerons toute la journée 7 aras. Malheureusement, notre appareil photo ne possédant pas de gros zoom, nous n’avons pas de photos convenables à vous proposer.

Nous filons maintenant vers le parc Manuel Antonio, le plus célèbre du Costa Rica et également l’un des plus fréquentés. Heureusement que nous sommes en basse saison, car par rapport aux autres parcs où nous étions quasiment seuls, il y a ici un peu plus de monde (rien à voir ceci dit avec Angkor, ni Disneyland).
Après une promenade de 2 heures en forêt où nous apercevrons un paresseux et des singes, nous arrivons sur une superbe plage où les enfants se baigneront pour se rafraîchir. Un singe et un capucin viendront même nous rendre une petite visite, à la recherche d’un peu de nourriture. Sur le chemin du retour nous croiserons une famille de singes capucins avec un petit bébé. Nous profitons quelques temps de ce moment privilégié car il n’y a que nous pour les observer.

Nous poursuivons notre route vers le sud en direction du parc Marino Ballena : C’est finalement plutôt 20 kilomètres de côte avec plage qu’un parc dans une forêt tropicale. En théorie, on peut apercevoir des baleines, mais ce n’est pas la bonne saison (comme toujours depuis le début de notre voyage, c’est dommage). Maigre consolation, à marée basse, la plage a la forme d’une queue de baleine.

Pour notre dernier parc de la région, nous avions un temps envisagé d’aller dans l’un des lieux les plus sauvages du Costa Rica : le parc de Corcovado. Mais il est assez difficile d’accès (il faut prendre 2 bateaux) et cela nous aurait pris trop de temps. Nous y renonçons, à la place nous nous rendons au parc Piedras Blancas qui est aussi sauvage. Tellement sauvage que même avec notre 4×4 nous avons dû rebrousser chemin après une dizaine de kilomètres  dans une forêt de plus en plus dense et avec de plus en plus de passages de guets. Même à pieds nous n’avons pas réussi à faire plus d’une centaine de mètres. Nous avons eu de la chance de voir un toucan

 

Prochaine étape, nous nous dirigeons vers la côte Caraïbe.

2 Commentaires

  1. Michele

    Un iguane assez balèze quand même non ?
    Gros bisous

    Réponse
    • Nathalie

      Plutôt de grande taille avec de très jolies couleurs! Bisous

      Réponse

Laissez une réponse à Nathalie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clamart

Notre bilan du Costa Rica

Notre bilan du Costa Rica

Nous avons aimé La nature. Les animaux sauvages ( Singes, paresseux, oiseaux ... ) La Pura vida. Nous avons moins aimé La pluie. les temps de trajet en voiture ( 2 jours pour 400 km ). Les énormes cafards. Dernier pays de notre périple. Ce qui nous a étonné Le coût de...

lire plus
La côte caraïbe

La côte caraïbe

  Pour cette dernière semaine dans ce pays et de notre voyage, nous décidons de rejoindre la côte caraïbe et nous poser au même endroit en mode « vacances à la cool ». Nous choisissons cette partie du pays pour plusieurs raisons, la mer est moins agitée de ce...

lire plus
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

Share This