Cusco et la vallée sacrée des Incas

par | Juin 17, 2018 | Pérou | 2 commentaires

Après une petite pause de 2 jours à Aréquipa à 2500 mètres d’altitude, nous arrivons à Cusco, 3 400 mètres, pour 8 jours.

C’est une ville très agréable, même si certains escaliers nous font beaucoup souffler à cause du manque d’oxygène.
Nous avons la chance de la visiter au mois de juin, qui est un mois chargé en fêtes locales ( fête du soleil, fête des écoles, fête des  8 jours  après une autre fête , …..). Sur la place principale quand il n’y a pas de défilé, il y a les répétitions pour le défilé. Ici les costumes sont très colorés et la musique bat son plein, ambiance festive garantie !
Entre 2 répétitions, et une épidémie de malades dans la famille, nous en profiterons pour visiter quelques musées et aussi la super cathédrale.
Nous retrouverons aussi 2 familles que nous avions déjà croisées : Les Huahine et les Moreno. Ce ne sont pas leurs noms, mais ceux des endroits où nous les avons rencontrés la première fois. Heureusement nous n’avons croisé personne à Moncuq !
Les Huahine et nous avions prévu de faire le Machu Pichu ensemble, mais l’épidémie s’étant également propagée chez eux, les plans ont malheureusement changé.
Avec les Moreno, nous visiterons le site de Sacsayhuamán. C’est une forteresse inca qui se situe aux portes de Cusco. Elle est composée de trois remparts parallèles longs de 600 m, lesquels sont constitués de blocs monolithiques, (le plus grand mesure 9 m de haut, 5 m de large et 4 m d’épaisseur, pour un poids d’environ 350 tonnes) parfaitement assemblés et encastrés les uns dans les autres. Les techniques utilisées pour transporter ces masses restent un mystère. Nous nous demandons surtout comment les incas faisaient pour assembler ces pierres au millimètre près.

Les Environs

Chinchero

Situé à une trentaine de kilomètres de Cusco et à 3 760 mètres d’altitude, Chinchero est un petit village andin avec des maisons en adobe et des petites rues pavées. On se croirait dans un film de Sergio Léone. A côté de la place du marché se trouvent d’immenses terrasses de cultures incas.
Le village est agréable, mais la présence de nombreux vendeurs le rend un peu artificiel.

 

Moray

Ancien centre de recherche agricole inca situé à 3 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, le site ressemble à un immense amphithéâtre constitué de plusieurs terrasses disposées en cercle concentriques. La position des terrasses crée toute une série de microclimats : la température est plus élevée au centre mais diminue ensuite en fonction de la distance de chaque terrasse. Cela permet de simuler une vingtaine de microclimats différents. On pense que Moray a notamment servi à prévoir les rendements agricoles, non seulement dans la Vallée sacrée mais aussi dans d’autres parties de l’Empire inca. Nous sommes admiratifs de cette ingéniosité !

 

Les salines de Maras

C’est un ensemble de 5000 à 6000 bassins d’eau salée qui sont encore exploités aujourd’hui pour produire le sel consommé par la région.

 

Ollantaytambo

Cette forteresse inca fut le siège de combats acharnés entre incas et espagnols. L’endroit est magnifique et très bien préservé. En revanche, étant situé à flanc de montagne, certains passages sont difficiles pour ceux atteints d’acrophobie, au moins une n’ira pas jusqu’en haut.

 

Pisac

Ce site est l’un des plus importants de la vallée des incas. Les ruines se trouvent sur la crête d’une haute colline. Notre taxi nous déposera au sommet. Nous visiterons les différents lieux en redescendant par des sentiers, passant par une citadelle, le temple du soleil, des thermes, encore des temples et des cultures en terrasse construites sur les pentes abruptes de la montagne.
Il nous faudra un peu plus de 3 heures pour faire le trajet. Certains passages en terre de moins d’un mètre de large en bord de falaise étaient un peu difficiles et nous ont ralentis dans notre progression, de toute façon, impossible de faire demi-tour…

 

Dans peu de temps, nous allons découvrir le fameux Machu Pichu, point d’orgue de notre voyage au Pérou.

2 Commentaires

  1. Michele

    On en apprend des choses avec vous !
    Bisous

    Réponse
    • Nathalie

      On vient de les apprendre aussi 🙂 Bisous

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clamart

Notre bilan du Costa Rica

Notre bilan du Costa Rica

Nous avons aimé La nature. Les animaux sauvages ( Singes, paresseux, oiseaux ... ) La Pura vida. Nous avons moins aimé La pluie. les temps de trajet en voiture ( 2 jours pour 400 km ). Les énormes cafards. Dernier pays de notre périple. Ce qui nous a étonné Le coût de...

lire plus
La côte caraïbe

La côte caraïbe

  Pour cette dernière semaine dans ce pays et de notre voyage, nous décidons de rejoindre la côte caraïbe et nous poser au même endroit en mode « vacances à la cool ». Nous choisissons cette partie du pays pour plusieurs raisons, la mer est moins agitée de ce...

lire plus
Share This